Les pompes à chaleur

Pompe à Chaleur Air/­Air.

La pompe à chaleur (PAC) AIR/AIR se sert de l’énergie contenu dans l’air extérieur pour réchauffer de façon éfficace et à moindre coût votre logement. Ce solution vous permet de diviser par 3 votre facture de chauffage. Son système unique rend son amortissement possible sur seulement quelques années.

Économies sur la facture ?

En utilisant l’énergie gratuite de l’air, vous ne payez que l’électricité nécessaire à la circulation du fluide caloporteur pour faire fonctionner la pompe à chaleur.

Vous pouvez ainsi diviser vos factures de chauffage par 3 (COP de 3). Ces économies permettent d’amortir en seulement quelques années le prix de la pompe à chaleur air/­air qui varie entre 6.000 € et 20.000 €.

EconomisezvotreEnergie.com vous recommande fortement de faire installer vos matériels par des entreprises certifiées RGE (Qualit’PAC) afin de bénéficier des subventions possibles. cela vous permettra de rentabiliser l’installation de votre pompe à chaleur air­/air plus rapidement.

Principes de fonctionnement

Le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur air/­air est relativement simple. Celle­-ci capte les calories de l’air extérieur pour chauffer une maison ou un appartement. Pour fonctionner, la pompe à chaleur a besoin de deux unités:

  1. L’une, située à l’extérieur (jardin, cour ou mur de façade), récupère les calories de l’air.
  2. Une autre à l’intérieur ce qui permettra de diffuser la chaleur au sein du logement grâce à un ventilo­convecteur.

Un entretien de la pompe à chaleur air/­air est nécessaire, voir obligatoire, une fois par an afin de vérifier son bon fonctionnement et d’augmenter sa durée de vie. Celui-­ci doit être effectué par un installateur qualifié (voir rubrique : quel installateur choisir ?) et peut être prévu dans un contrat d’entretien souscrit lors de l’installation, ce qui est vivement recommandé. Pour l’installation, vous devez disposer d’un jardin ou d’une cour pour y installer l’unité extérieure.

Nous vous recommandons de choisir un endroit qui occasionne le moins de bruit pour le voisinage (distance minimale, éviter les angles et recoins qui renvoient le son) Il vous faudra aussi un emplacement pour installer les unités intérieures.

 

VOTRE BILAN GRATUIT?  :   

Les avantages d’une pompe à chaleur AIR/AIR.

  • L’installation facile et aisée.
  • LE fonctionnement est basé sur une énergie gratuite et inépuisable : l’air
  • La pompe à chaleur Air/­Air peut fournir 60% de l’énergie que vous consommez chaque année (Source Ademe)

Quelles aides et subventions ?

Bruxelles : Les certificats verts

Le principe: vous recevez un certificat vert pour chaque tranche de CO2 évitée, exprimée en kg. Le nombre de certificats verts par MWh (= 1000 kWh) d’électricité produite est attribué par le régulateur bruxellois de l’énergie, “BRUGEL”. Il varie selon la technologie et la puissance de l’installation, et est réévalué chaque année en fonction des conditions du marché.

Actuellement, l’offre est de 3 certificats verts par MWh produits par une installation inférieure à 5 kWc (2,4 certificats entre 5 et 10 kWc). La valeur d’un certificat vert est garantie à 65 € par Elia, le gestionnaire belge du réseau de transport d’électricité. Néanmoins, le prix du marché avoisine aujourd’hui les 82 €.

Wallonie : La prime Qualiwatt

Elle remplace les “certificats verts”, et concerne toutes les installations d’une puissance inférieure à 10 kWc mises en service depuis le 1er mars 2014. Son principe: verser au détenteur de l’installation une prime annuelle pendant 5 ans. Ceux disposant de revenus précaires bénéficient d’une prime complémentaire.

La prime Qualiwatt est versée par votre gestionnaire de réseau en fonction du tarif établi semestriellement par la Commission Wallonne pour l’Energie ou “CwaPe”. Une installation type de 3kWc a ainsi droit à une prime qui se situe entre 473 € et 586 € par an.

Le prix ?

Une pompe à chaleur AIR/AIR est estimée entre 6.000 € et 20.000 €.

 

Pompe à Chaleur Air/Eau.

La pompe à chaleur (PAC) air­eau fait partie des solutions qui permettent de réduire considérablement sa consommation énergétique. Etant soutenue par les pouvoirs publics, cette installation bénéficie de plusieurs aides financières importantes qui permettent d’amortir considérablement votre investissement. Notez que la PAC AIR/EAU fonctionne sur une ressource énergétique inépuisable et gratuite (l’air), ce qui réduit de beaucoup ses frais.

Économies sur la facture ?

Grâce à son fonctionnement basé sur l’air extérieur, le coût de votre chauffage est divisé par 3 (le tiers de votre facture) sous forme d’électricité. Cela équivaut à 1kWh pour 3kWh de chaleur produite.

Il faut noter que la pompe à chaleur air­/eau est plus chère à l’achat que les chaudières classiques au gaz ou au fuel. Mais, sa rentabilité et les différentes aides accordées vous permettront de compenser votre investissement au bout de la 6ème année en moyenne et d’économiser entre 700€ et 1000€ par année selon la configuration de votre logement et vos factures actuelles.

EconomisezvotreEnergie.com vous recommande fortement de faire installer vos matérielles par des entreprises certifiées RGE (Qualit’PAC) afin de bénéficier des subventions possibles. cela vous permettra de rentabiliser l’installation de votre pompe à chaleur air/­eau plus rapidement.

 

Comment ça marche ?

La pompe à chaleur air­/eau va capter les calories contenues dans l’air et les transformer en chaleur. Celle-ci va permettre de chauffer de l’eau qui va ensuite alimenter votre installation de chauffage existante, que ce soit par le biais de radiateurs ou d’un plancher chauffant. A la différence de la pompe à chaleur AIR/AIR, cette installation peut vous permettre de produire de l’eau chaude sanitaire, même si son utilisation est le plus souvent réservée au seul chauffage qui est plus énergivore.

  1. L’une, située à l’extérieur (jardin, cour ou mur de façade), récupère les calories de l’air
  2. Une autre à l’intérieur (sous-­sol, garage, la pièce où se trouve le circuit de chauffage central) ce qui permettra de diffuser la chaleur au sein du logement grâce à un ventilo­convecteur.

A moins que vous ne disposiez uniquement de chauffage électrique, il est important de noter qu’une pompe à chaleur air­/eau ne nécessite pas nécessairement de modifier votre système de chauffage actuel de votre logement. En effet, ce système peut se greffer avec une chaudière existante et peut notamment améliorer son fonctionnement. Ainsi, une pompe à chaleur air­/eau vous permettra d’éviter des travaux importants.

On distingue ainsi plusieurs familles de pompes à chaleur AIR/EAU:

  • Les modèles compacts à installer dans la chaufferie du bâtiment (il faut alors une entrée d’air et une sortie d’air refroidi, ainsi qu’une évacuation pour l’eau de condensation).
  • Les modèles compacts à installer à l’extérieur du bâtiment.
  • Les modèles “split” en deux parties, un évaporateur à l’extérieur et un compresseur à l’intérieur.

N.B. : Selon son niveau de performance, la pompe peut s’arrêter de fonctionner lorsque les températures descendent en­ dessous d’un certain seuil (de ­5°C à ­25°C pour les plus performantes). Il est donc très recommandé de conserver un chauffage d’appoint pour prendre le relais si besoin, en cas de grand froid et selon votre région.

 

Les avantages d’une pompe à chaleur AIR/EAU.

  • Facture de chauffage divisé par 3 (COP de 3)
  • Peut chauffer en hiver et refroidir en été
  • Fonctionnement basé sur une énergie gratuite et inépuisable : l’air.
  • Mise en œuvre facile
  • Adaptabilité sur plancher existant (idéal pour cette solution)
  • Économie d’énergie importante

Quelles aides et subventions ?

Bruxelles : Les certificats verts

Le principe: vous recevez un certificat vert pour chaque tranche de CO2 évitée, exprimée en kg. Le nombre de certificats verts par MWh (= 1000 kWh) d’électricité produite est attribué par le régulateur bruxellois de l’énergie, “BRUGEL”. Il varie selon la technologie et la puissance de l’installation, et est réévalué chaque année en fonction des conditions du marché.

Actuellement, l’offre est de 3 certificats verts par MWh produits par une installation inférieure à 5 kWc (2,4 certificats entre 5 et 10 kWc). La valeur d’un certificat vert est garantie à 65 € par Elia, le gestionnaire belge du réseau de transport d’électricité. Néanmoins, le prix du marché avoisine aujourd’hui les 82 €.

Wallonie : La prime Qualiwatt

Elle remplace les “certificats verts”, et concerne toutes les installations d’une puissance inférieure à 10 kWc mises en service depuis le 1er mars 2014. Son principe: verser au détenteur de l’installation une prime annuelle pendant 5 ans. Ceux disposant de revenus précaires bénéficient d’une prime complémentaire.

La prime Qualiwatt est versée par votre gestionnaire de réseau en fonction du tarif établi semestriellement par la Commission Wallonne pour l’Energie ou “CwaPe”. Une installation type de 3kWc a ainsi droit à une prime qui se situe entre 473 € et 586 € par an.

Le prix ?

Le prix d’une pompe à chaleur AIR/EAU est estimé entre 10 000 à 21 000€ pour 100 m2.